Remembering Women and Girls Killed by Violence/Se souvenir des femmes et des filles tuées par la violence

A key objective of the Canadian Femicide Observatory for Justice and Accountability is to bring a visible, national focus on femicide in this country. One way of doing so is to be sure that femicide victims are not forgotten by naming these women and girls with the purpose of remembering them.

Below, beginning in 2018, we name and remember all women and girls in Canada killed by violence. We will continue to compile and document their deaths from previous years and publish these names as each year is completed. Below, there are many instances where we do not know the name of the woman or girl. This is largely due to a growing trend in some jurisdictions not to release names of victims. We feel it is still important to include an entry for this individual to remember her.

As noted elsewhere on our website, we define femicide as ‘the killing of all women and girls primarily, but not exclusively, by men.’ As such, some of the cases below involve female accused. We will continue to include all such cases until there is clearer international consensus on the parameters of femicide or gender-related killings of women and girls and/or more detail on the circumstances of their deaths become available.

Our information is drawn from media sources with relevant links provided and captures only information known at the time. Given the high risks faced by Indigenous women and girls and the ongoing national inquiry into this situation, we indicate whether the woman or girl was Indigenous. However, it is important to note that whether a woman or girl is Indigenous will not always be mentioned or captured in the media; therefore, these cases will be undercounted. Information will be updated as it becomes available.

As we track these cases, there are numerous cases identified as ‘suspicious deaths’ or women and girls who disappeared. These names are not included below. We will continue to monitor the investigations into the deaths or disappearances of these women and girls until these cases are resolved.

Deaths that result from crashes or collisions by motor vehicle that were not intentional or other clearly random acts are not included.

Below, by clicking on each name, you will be taken to a link for each story that documents the initial coverage of the incident. Where possible, English or French news links are provided as appropriate.

 

 

2020 victims    2019 Victims    2018 victims

 

Se souvenir des femmes et des filles tuées par la violence

L'un des principaux objectifs de l'Observatoire canadien du fémicide pour la justice et la responsabilisation est de polariser l’attention sur le fémicide dans ce pays. Une façon d'y parvenir est de s'assurer que les victimes de fémicide ne sont pas oubliées. En nommant ces femmes, on vise à les commémorer.

Ci-dessous, nous commençons par nommer et commémorer toutes les femmes et les filles tuées par la violence au Canada en 2018. Nous continuerons de compiler et de documenter les fémicides des années précédentes et de publier ces noms dès qu’ils sont complétés. Ci-dessous, il y a de nombreux cas où le nom de la femme ou de la fille n’est pas connu. Cela s'explique en grande partie par une tendance croissante dans certaines juridictions à ne pas divulguer les noms des victimes. Nous estimons qu’il est toujours important d'inclure une entrée pour cette personne afin de se souvenir d'elle.

Tel qu’indiqué ailleurs sur notre site Web, nous définissons le fémicide comme étant « le meurtre de femmes et de filles, principalement, mais pas exclusivement, par des hommes ». Ainsi, certaines des cas ci-dessous concernent des accusées de sexe féminin. Nous continuerons d'inclure tous ces cas jusqu'à ce qu'il y ait un consensus international plus clair sur les paramètres du fémicide ou du meurtre de femmes et de filles lié au genre et/ou jusqu'à ce que plus de détails sur les circonstances de leur décès soient disponibles.

Nos informations sont tirées de sources médiatiques dont le contenu ne saisit que les informations connues au moment de la publication (les liens pertinents sont fournis sous les sources respectives). Étant donné les risques élevés auxquels sont exposées les femmes et les filles autochtones et l'enquête nationale en cours sur cette situation, nous indiquons si la victime était autochtone. Cependant, il est important de noter que le fait qu'une femme ou une fille soit autochtone ne sera pas toujours mentionné dans les médias ; par conséquent, le nombre de ces cas sera sous-estimé. L'information sera mise à jour au fur et à mesure qu'elle sera disponible.

En suivant ces cas, on trouve de nombreux cas qui ont été identifiés comme étant des « morts suspectes » ou pouvant impliquer des femmes et des filles disparues. Ces noms ne sont pas inclus ci-dessous. Nous continuerons de surveiller les enquêtes sur les décès ou les disparitions de ces femmes et de ces filles jusqu'à ce que les cas soient résolus.

Les décès résultant d'accidents ou de collisions d’automobile non intentionnels ou d'autres actes clairement aléatoires ne sont pas inclus.

Ci-dessous, en cliquant sur chaque nom, vous serez dirigé vers un lien de chaque histoire qui documente la couverture initiale de l'incident. Dans la mesure du possible, des articles en anglais et en français sont fournis.